Villa Jovis

L’empereur Tibère fut le premier «touriste» à tomber follement amoureux de l’île de Capri. Pendant le 1er siècle après JC, il construisit 12 villas sur l’île.

Parmi celles-ci, la Villa Jovis est la plus grande: répartie sur une superficie d’environ 7000 mètres carrés, elle domine tout le promontoire du Mont Tiberio.

La vue qui peut être appréciée du côté nord embrasse une grande partie du golfe de Naples, allant de l’île d’Ischia à la Punta Campanella de Sorrento, tandis que du côté sud on vois tout le centre de Capri.

Les caractéristiques architecturales de Villa Jovis rappellent les villas classiques de l’époque romaine, mais aussi celles d’une petite forteresse. 

Au centre se trouvaient les citernes pour la collecte de l’eau de pluie, une ressource fondamentale sur une île sans sources naturelles, utilisée à la fois comme eau potable et comme réserve pour les bains thermaux.

Tibère devient empereur très tard, il était marié avec Giulia, la fille de César Augustus qui avait une réputation sulfureuse, elle était surnommé “le matelas de Rome”. Tibère un jour quitta le pouvoir pour venir vivre dans la quiétude de l’île de Capri car il en avait marre de Rome et de sa femme. 

Il s’installa sur la montagne et fu construire la villa Jovis, connu aussi sous le nom de palais de Tibère, aujourd’hui il est encore possible de voir les fondation puisque, à différence de Pompéi, l’île de Capri n’a jamais été enseveli par la lave du Vésuve donc tout est resté en plain aire.

Saut de Tibère (Salto di Tiberio)

Tibère avait la mauvaise habitude de pousser les esclaves, les ennemis et les condamnés à mort dans l’eau depuis le sommet de la montagne qui s’appelle encore aujourd’hui “Salto di Tiberio”, soit le saut de Tibère.

Après être tombés à la mer, ils étaient battus à mort avec des rames ou des bâton.

Cette légende a été contestée à plusieurs reprises, car un corps jeté de cette hauteur ne tomberait pas dans la mer, mais s’écraserait dans les rochers pendant la chute.

Mais nous aimons les légendes, n’est pas?

Informations pratiques pour visiter Villa Jovis

Comment s’y rendre: à pied à partir de la Piazzetta par la Via Longano, la Via Sopramonte et la Via Tiberio ou, toujours depuis la Piazzetta, en passant par la Via Le Botteghe, la Via Fuorlovado, la Via Croce et la Via Tiberio. 

La route est en montée et le temps de trajet est d’environ 45 minutes.

Prix d’entrée: 6 euros. Gratuit pour les citoyens de l’UE de moins de 18 ans.

Heures d’ouverture: 

Du 1er juin au 30 septembre ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00 (dernière entrée 18h15)

Octobre: ​​de 10h00 à 17h00 (fermé le mardi) 

Novembre et décembre: de 10h00 à 16h00 (fermé le mardi). 

Fermé en janvier, février et le 25 décembre.

Notre conseil:

Le chemin pour se rendre à Villa Jovis est assez long, nous vous recommandons d’organiser la promenade en ajoutant plus d’arrêts, en profitant au maximum du temps et des efforts.

Une fois que vous avez atteint votre destination et visité la Villa Jovis, nous vous suggérons de vous arrêter au parc Astarita, puis de visiter la Villa Lysis.

D’autres articles

Consultez ces autres articles qui pourraient vous intéresser.

Comment se déplacer sur l'île bleue

Inscrivez-vous à notre newsletter et téléchargez gratuitement le guide!

Insérez votre prénom et votre adresse email pour vous inscrire gratuitement à notre lettre d'information et téléchargez le guide "Comment bouger à Capri".

 

C'est bien! Vous vous êtes inscrit à la newsletter sur la Campanie.

Share This