Punta Tragara

Parmi les plus belles promenades de Capri, se trouve celle qui vous amènera au belvédère de Punta Tragara.

Visiter Capri est un voyage dans l’âme à la recherche de la lumière. Cette lumière que chacun de nous a à l’intérieur et qui parfois s’affaiblit sous le poids des soucis quotidiens.

Eh oui, sur l’île des sirènes vous retrouverez cette petite étincelle que renferme votre cœur et elle sera plus forte que jamais. Elle se transformera en une flamme au fur et à mesure que les trésors des lieux conquerront votre regard et vous reconnecteront à un part de vous que vous pensiez perdue.

Liberté, éternité, paix, merveille et harmonie. Toutes ces sensations, vous pourrez les revivre en un seul lieu, dans une des plus belles promenades de Capri: le belvédère de Punta Tragara. Une ballade au cours de laquelle vous vous retrouverez vous-même. Mais pas seulement. Pas à pas, vous réussirez à cerner les différentes facettes de l’île.

Vous serez accompagnés par le parfum des fleurs et des arbres qui vous accueilleront, par la splendeur des villas historiques qui renferment des histoires de vie, par les couleurs des bougainvilliers et de la mer. La Via Tragara, à Capri, vous prendra dans ses bras et vous donnera l’impression de vivre un rêve éveillé avec une surprenante note finale : un splendide belvédère sur les Faraglioni.

La Via Tragara est accessible en passant par la Via Cammarelle, la rue commerçante. Il suffit de tourner au fond à gauche et de prendre la petite montée pour arriver à destination. Le point de départ est la Via Cercola, puis il faut prendre la Via Padre Reginaldo Giuliani.

Cette rue calme et élégante est habillée de palmiers, d’eucalyptus et de cyprès, et est bordée de quelques-unes des villas historiques de Capri, des édifices d’une beauté incomparable qui renferment tant d’histoires à raconter, tant de vies. Sur la gauche, vous pourrez voir l’église évangélique allemande, témoignage d’une colonie dévouée provenant de la terre des Germains.

Ce lieu doit être visité deux fois, de jour, si possible en dehors des heures les plus chaudes, et de nuit, encore mieux si c’est une nuit de pleine lune.

La promenade de nuit après un bon repas est idéale.

Que voir à Punta Tragara à Capri

Depuis la terrasse du belvédère de Tragara, vous pourrez profiter du merveilleux port Marina Piccola et des Faraglioni, les formations rocheuses de Capri.

Si vous cherchez un lieu romantique pour donner un baiser à Capri, cet endroit est parfait!

Église évangélique allemande

Cette petite construction fut voulue par deux hommes d’affaires allemands: Ugo Andreae et Mortiz von Bernus.

Lors de leur séjour sur l’île, les deux commerçants voulaient avoir une église dédiée au Mouvement Évangélique.

La chapelle fut inaugurée le jour de Noël en 1899 et fut terminée en 1901. Encore aujourd’hui, la petite chapelle ouvre ses portes aux amoureux qui veulent se marier à Capri.

Villa Capricorno

Pas très loin de là vous verrez l’entrée d’une des plus belles villas historiques de Capri: la Villa Capricorno. La maison de maître fut construite en 1890 par Ugo Andreae.

Le projet fut imaginé par Riccardo Fainardi, qui a été également impliqué dans la réalisation de la Chiesa di Sant’Andrea près du port Marina Piccola.

L’édifice rappelle, dans son architecture, un style arabe et néoclassique.

Des traits orientaux sont visibles sur les colonnes du porche et dans le jardin, rempli de plantes exotiques.

Actuellement, la Villa Capricorno de Via Tragara a été divisée en appartements.

Petite curiosité: sur les murs qui soutiennent le portail, il y a une reproduction de la mosaïque de Pompéi qui montre Alexandre le Grand dans la bataille d’Issos.

Villa Discopoli

Lors de votre promenade sur la Via Tragara à Capri, le style mauresque de la Villa Discopoli, qui se démarque du paysage par sa tour carrée, ne passera pas inaperçu.

Mais ce n’est pas l’unique structure à susciter l’intérêt. Les croisées d’ogives soutenues par des colonnes, qui rappellent les mosquées islamiques, attirent également l’attention.

La demeure fut édifiée sur la roche en 1880 et fut voulue par le peintre français Henry Daras.

La maison a accueilli des invités illustres parmi lesquels la reine Marguerite de Savoie, le photographe Morgan Heiskell et le poète Rainer Maria Rilke.

Ici, le littéraire composa quelques vers et, dans ses lettres à sa famille, il définissait la résidence comme: « La chère villa de l’île ».

L’intellectuel allemand décida d’arriver à Capri en 1906 et s’y arrêta pendant 6 mois. Pendant cette période, il finit « Les Cahiers de Malte Laurids Brigge ».

Villa Lo Studio et Casa di Arturo

À ce stade, continuez le trajet en passant à côté d’autres résidences historiques transformées en hôtels renommés de Capri: l’hôtel Casa Morgano, La Scalinetalla et l’ancienne Villa Alda, l’auberge La Certosella jusqu’à arriver au numéro 19, où se trouve Villa Lo Studio.

Une de ses particularités réside dans le toit, qui est construit avec la technique appelée « del lastrico battuto », il s’agit d’une couche constituée de lapillis volcaniques et de lait de chaux.

Dans ces lieux, Ignazio Cerio aimait discuter avec des intellectuels parmi lesquels: Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, mais pas seulement. Pablo Neruda fut également reçu par l’homme le plus éminent de l’île.

Proche de là se trouve la Casa di Arturo avec sa magnifique vue sur la baie de Marina Piccola. Cette villa appartenait au frère défunt d’Edwin, Arturo, et fut également le refuge de Pablo Neruda au début des années cinquante.

Le Chilien se rendit à Capri lors de son exile à la suite de l’inoubliable discours au sénat contre le gouvernement autoritaire du président Gabriel González Videla.

Le poète vécu dans cette résidence avec sa compagne Matilde Urrutia et, submergé par la créativité, écrit le célèbre recueil de poèmes « Les vers du capitaine ».

Villa Tragara et Villa Lo Smeraldo

En continuant votre promenade sur la Via Tragara à Capri, vous rencontrerez la villa homonyme construite à la fin du XIXe siècle sur trois étages avec de nombreuses terrasses.

La Villa Tragara fut la résidence de Christian Wilhelm Aller, peintre allemand et portraitiste du chancelier Bismark.

L’artiste utilisait cette maison comme retraite spéciale en hiver et elle devint ainsi une référence de la communauté allemande.

Dans la demeure luxueuse se déroulaient également les célébrations de l’empereur allemand. Christian Wilherm Allers fut ensuite contraint de quitter Capri car il fut « accusé » d’homosexualité.

Après l’hôtel La Brunella se trouve la Villa Lo Smeraldo avec son grand escalier en briques.

Les murs de cette demeure racontent une autre histoire. Celle du journaliste Alberto Albertini, ex-directeur du journal italien Il Corriere delle Sera. L’homme a vécu à la Via Tragara à Capri au XXe siècle, où il fit la connaissance de divers écrivains européens.

Belvédère de Punta Tragara

La Via Tragara se termine en laissant derrière elle tant de voix qui, comme un écho, nous arrivent du passé.

Mais – surprise – elle s’ouvre sur un extraordinaire belvédère qui donne sur les Faraglioni.

Quand saurez-vous si vous êtes arrivés? C’est simple: sur le trottoir le long de la route, il y a une tache de vernis qui date d’il y a plus ou moins 50 ans.

Dans cette éclaboussure orangée, certains voient une girafe, d’autres un éléphant, d’autres un chien.

Arrivé à la moitié, asseyez-vous sur un des nombreux bancs disposés sur la terrasse et observez les fameux gardiens rocheux de l’île caressés par les rayons du soleil couchant.

Vous aurez l’impression d’entrer dans une vision onirique sur la pointe des pieds et si vous déplacez votre regard vers la droite, vous verrez le village de pêcheurs de Marina Piccola enlacé par le ciel, la mer et le Mont Solaro à Anacapri.

Sur le belvédère de Punta Tragara à Capri, s’élève l’hôtel Punta Tragara, ouvert au public depuis 1969 et né de la restructuration de la Villa Vismira.

Se confronter à la beauté de Capri ne doit pas être facile, mais l’hôtel Punta Tragara arrive à rivaliser.

Avec son architecture audacieuse, inspirée par le maître Le Courbusier, l’hôtel 5 étoiles est une splendide fenêtre sur l’extrémité plus pittoresque de l’île.

D’autres articles

Consultez ces autres articles qui pourraient vous intéresser.

Laissez-vous inspirer!

Insérez votre prénom et votre adresse email pour vous inscrire à notre newsletter et recevoir nos meilleurs conseils de voyage sur la région de Naples.

Vous recevrez des conseils indispensables pour planifier un voyage en Campanie, par exemple: comment préparer un itinéraire de voyage, comment réserver des vols, des hôtels ou la location de voiture, vélo et scooter. Ou encore des curiosité sur la vie locale, des adresses et des bons plans pour faciliter votre séjour.

C'est bien! Vous vous êtes inscrit à la newsletter sur la Campanie.

Share This